Le capitaine de Znojmo a célébré cette étape. Je ne vais pas le finir encore, dit-il

Le match était comme tout le monde, c’était principalement des points. Pour Jiří Beroun, cependant, le duel Znojmo d’Orléans avec Ljubljana avait une saveur particulière à la mi-novembre. Le capitaine d’un seul joueur tchèque, EBEL, a disputé son 500e match au maillot de Znojmo.

“Je n’en savais rien non plus. Parfois, les garçons ont parlé dans la cabine, mais je ne l’ai pas fait. Je l’ai pris comme chaque jeu qui est nécessaire pour gagner «dit-il les 35 ans de connaissances et de l’équipe de soutien continue: » Pour chaque joueur de hockey est agréable quand tant de parties jouées dans un club. Mais prenez la LNH – il y a mille ou douze cents parties jouées.Mes cinq cents avec la puissance ne peut toujours pas mesurer « .

Quand au cours de la saison 2002/03 est venu natif Znojmo de Trebic, peu attendre à ce qu’il à la frontière autrichienne de passer si longtemps. Cependant, le garçon de 22 ans du groupe autour de Radka Haman, Miroslav Barus, et plus tard Jiří Dopita a énormément grandi. Son poste au sein de l’équipe a grandi, est rapidement devenu une partie intégrante du puzzle. Quand il a mis ses capitaines sur le maillot il y a quatre ans.

“Tout le monde bouge quelque part dans l’équipe, mais j’essaie de garder le rôle que j’ai toujours eu. Pas d’étoile, plus comme le travailleur des glaces », pense-t-il. “Les matches vont très vite, la saison est aussi bonne qu’elle l’est. Je me sens comme si c’était la dernière fois que je suis venu à Znojmo.Et ça fait 13 ans “, ajoute-t-il avec un sourire.

Le club est parti depuis longtemps. De toute Extraliga sympathique qui, au printemps 2006, il a remporté la médaille de bronze, après avoir vendu les droits à la plus haute compétition à Brno est devenu prvoligista. La compétition Kadan, Jihlava et Venise sur Jizerou Orli, mais ne reste pas longtemps, et maintenant pour la cinquième fois le tour sur les Alpes en EBEL international.

Bien qu’une grande partie a changé à Znojmo, Jiri Beroun est resté sur la liste aujourd’hui. Et avec cinq-cent jeux de tongs, cette année est définitivement devenue la légende du club. “Je suis déjà un Znojemak. J’ai toujours une relation avec Třebíč, parce que je suis née là-bas et j’ai commencé à jouer au hockey. Mais après ces années, je suis dirigé ici.Et je veux terminer la carrière à Znojmo « , explique le chef d’équipe que lui et sa famille installé à proximité de Deep Mašůvkách.

Quand vous parlez de la fin d’une carrière, cela ne signifie pas qu’il va donner vale de hockey. Au contraire. “De temps en temps, j’ai un muscle raide, mais je me sens bien. Quand j’ai eu une côte cassée et que je n’ai pas joué au hockey pendant six semaines, cela m’a manqué. Donc, la fin ne va pas encore, « répond à la question qui se pose maintenant dans l’esprit de nombreux fans.

Encore une fois, mais vyzuje patins dernier un attaquant travailleur clair que l’environnement de hockey disparaît. “J’aimerais former des enfants, mais je vais juste faire une caisse. Je voudrais bouger autour de la bobine parce que je l’apprécie », explique-t-il. “Mais si cela ressemble, il faut donner cent pour cent de son travail.Comme partout. ”

Mais revenons au présent. carcasse Znojemská après une entrée merveilleuse dans la compétition un peu coincé, mais maintenant à nouveau en plein essor. équipe Berounův a remporté trois des quatre derniers matchs, et aujourd’hui de 18h30 à essayer de faire tomber Villach à la maison.

« La ligue est très équilibrée, le douzième peut battre en premier. Vous gagnez deux fois et vous êtes le premier, puis vous perdez deux fois et vous êtes un huitième. C’est comme une balançoire », explique le capitaine Znojmo. « Par conséquent, il est important d’aller dans chaque match avec la nécessité de gagner et saisir les points. »

Eagles Haute saison a lieu à la fin de Février et Mars. L’équipe de l’entraîneur Režnar veut briser les demi-finales. “Ce sera sur la façon dont chacun d’entre nous viendra et nous donnera la glace.J’espère que cela fonctionne cette année et au moins les demi-finales, « souhaite Beroun.